Site brasileiro onde você pode comprar qualidade e entrega http://farmaciabrasilrx.com/ cialis barato em todo o mundo.

Neurofit.ch

- Comprendre et prendre en charge l’hyperactivité, le déficit d’attention, les troubles du
comportement, les difficultés scolaires, les troubles du développement et l’autisme -
PARTIE 2.
NUTRITION, METABOLISME ET NEUROTOXICITE
Dr. Yannick PAULI
INTRODUCTION
Il nous semble donc fondamental decomprendre qu’il est bien moins important de Dans la première partie de cet article, nous donner un nom à l’expression symptomatique avons examiné les facteurs neurologiques qui (par exemple « hyperactivité » ou « autisme ») sont à l’origine de troubles de l’apprentissage, que d’en découvrir la cause profonde.
du comportement et du développement.
Ce sont ces différents facteurs causatifs que Dans notre quête, nous avons découvert que nous nous proposons d’explorer dans cette ces troubles trouvaient une origine commune dans l’hypo-fonctionnalité ou le retard dedéveloppement de certaines zones du cerveau, Dans un premier temps, nous examinerons les dysfonctionnements que nous avons appelé différentes causes que nous avons classées en lésion neurologique et hémisphéricité cérébrale.
deux catégories : les antécédents et lesfacteurs déclencheurs.
Nous avons également découvert que lescauses de l’hémisphéricité cérébrale et des Les antécédents sont des facteurs de risque
lésions neurologiques étaient dues à un style qui commencent à la conception, pendant la de vie sédentaire, à des dysfonctions du phase néonatale, voire la petite enfance, et qui squelette axial et de sa musculature posturale, prédisposent l’individu à des dysfonctions.
à des traumatismes divers ainsi qu’à certainsfacteurs psycho-sociaux.
Les facteurs déclencheurs sont des
problèmes physiques ou métaboliques qui Nous avions également mentionné de manière s’ajoutent à une physiologie déjà affaiblie (c’est- très brève que ces dysfonctions neurologiques à-dire aux antécédents) pour affecter la fonction déficiences nutritionnelles, de troubles métaboliques et de facteurs neurotoxiques.
C’est donc la combinaison de la génétique, des antécédents, des facteurs déclencheurs, des nerveux est néanmoins impliqué dans tous les lésions neurologiques et de l’hémisphéricité cas. C’est lui qui traduit la cause sous-jacente cérébrale qui détermine quels symptômes vont en expression symptomatique du trouble.
métaux lourds, les solvants, les pesticides, le tabac, l’alcool, les médicaments et les drogues.
symptômes complètement différents en fonction Par exemple, plusieurs facteurs neurotoxiques des antécédents et des facteurs déclencheurs, sont associés au trouble par déficit d’attention ou de l’hémisphéricité qui les affectent.
et hyperactivité (TDAH). Le fait de fumer, boirede l’alcool ou consommer des drogues pendant Dans un deuxième temps, nous explorons les la grossesse augmente le risque de TDAH. Il moyens diagnostiques à notre disposition pour est aussi estimé que 25% des troubles du évaluer les antécédents et les facteurs l’utilisation de tabac pendant la grossesse.
thérapeutiques nous permettant de lesaméliorer, de les corriger, voire même, dans Un autre facteur acquis est une intoxication chronique à de faibles quantités de plomb.
Aux U.S.A, un enfant sur cinq remplit lescritères définissant une intoxication au plomb.
LES ANTÉCÉDENTS
D’autres métaux lourds comme le mercure(amalgame dentaire, certains vaccins), le Les antécédents peuvent être génétiques ou cadmium et l’aluminium sont aussi en cause.
acquis (facteurs environnementaux). Il faut Dans une étude, 100% des enfants autistes cependant préciser que certains facteurs étudiés ont été testés positifs à une intoxication conception (ou voire même avant), et il estdonc parfois extrêmement difficile de les Insuffisance en acides gras essentiels
différencier de la génétique, au point d’être Les acides gras essentiels (AGE) sont des graisses qui ne peuvent pas être produites parle corps et doivent donc être obtenues dans Facteurs génétiques
l’alimentation. Certains dérivés des AGE, Il existe certains facteurs génétiques dans les comme le DHA, jouent un rôle crucial dans le troubles qui nous intéressent. Par exemple, développement cérébral du f tus. Plusieurs environ 40% des enfants ayant des difficultés études ont mis en relation des déficiences en d’apprentissage ont un membre de leur famille oméga 6 et en oméga 3 (les deux principaux qui en souffre également. Parmi les gènes de AGE) - ainsi que des déséquilibres dans leurs susceptibilité, mentionnons brièvement ceux proportions consommées (idéalement, pour le qui encodent les récepteurs de la dopamine, et qui peuvent donner lieu à une insensibilité des d’oméga 3 que d’oméga 6) - avec le TDAH et neurotransmetteur et/ou à une augmentation durecaptage de la dopamine (voir article 1).
En plus des effets qu’une déficience en DHApeut avoir sur le développement du cerveau, Les neurotoxines environnementales
Il est bien connu que certaines substances toxiques peuvent passer de la mère au f tus, au détriment de ce dernier. Une exposition dela mère à certaines toxines pendant la Plusieurs études ont également montré que les grossesse ou une accumulation de ces toxines enfants nourris à la bouteille avaient deux fois dans les tissus de la mère avant la grossesse plus de risque de développer un TDAH que les peuvent donc endommager le système nerveux enfants nourris au sein (dû à une absence de en développement de l’enfant. Parmi les DHA dans le lait artificiel à cette époque).
toxines les plus fréquentes, mentionnons les Les déficiences en AGE augmentent également LES FACTEURS DECLENCHEURS
le risque d’intolérance alimentaire, laquelle estun facteur déclencheur dont nous reparlerons Allergies, intolérance alimentaire et fonction
gastrointestinale.
Plusieurs études ont montré qu’il existait un lien
Les acides gras « trans » - des graisses transformées par la cuisson et l’hydrogénation (« allergiques), comme l’asthme, l’eczéma, et des huiles (ajout d’hydrogène pour rendre les allergies ainsi que l’intolérance alimentaire.
l’huile solide à température ambiante), que l’on Une étude a même montré qu’il se produisait trouve en abondance dans la mayonnaise, les margarines, les pâtisseries, les frites et autres l’électroencéphalogramme (une mesure des produits frits – sont eux-même toxiques pour consommation de substances allergènes (qui l’équivalent de déficiences en AGE.
provoquent une allergie). Les allergies et lesintolérances alimentaires sont associées au Vitamines, minéraux et acides aminés
risque d’otites, qui sont elles-mêmes associées Les acides gras essentiels ne sont pas les à un risque plus élevé de développer un TDAH.
seules substances qui sont déficientes. Denombreuses études ont montré que des Diverses études ont montré que la mise en nutriments comme le magnésium, le zinc, le fer, application d’une alimentation ou d’un régime la vitamine B1 et la vitamine B6, notamment, hypoallergénique avait des effets bénéfiques sont déficients chez les enfants souffrant de TDAH et d’autisme et autres déficitsneurologiques.
Plusieurs mécanismes peuvent expliquer leseffets des allergènes et des réactions Dans la première partie, nous avons exploré le allergiques sur notre cerveau, à court ou long terme. Après l’exposition à un allergène, dopamine, dans la fonction cérébrale. Les plusieurs substances jouant un rôle dans la réaction inflammatoire sont libérées dans le formées à partir d’acides aminés. Les acides aminés proviennent de la digestion complète prostaglandines de type 2. Ces substances des protéines. Un apport quotidien suffisant en peuvent avoir un effet nocif sur la fonction adéquate de protéines – ainsi que leur Il a été démontré que certains peptides neuroactifs provenant de l’alimentation, ainsi formation de neurotransmetteurs. Une étude a que certaines substances opioïdes endogènes, par exemple démontré que les enfants souffrant jouent un rôle important dans l’autisme et les de déficits d’attention étaient déficients en acides aminés tels que la phénylalanine, la tyrosine, le tryptophane, l’histidine et (caséine) ou le gluten du blé. Ils peuvent aussiêtre libérés par les cellules du système Le sucre joue également un rôle important. Une immunitaire lors de réactions allergiques. Ils alimentation riche en hydrates de carbone sont d’ailleurs d’autant plus nocifs pour notre raffinés a été associée à de mauvaises cerveau lorsqu’il existe des déficiences en performances cognitives chez les enfants.
Certains enfants ont réellement une véritablehypersensibilité aux produits sucrés.
Les allergies et les intolérances alimentairesont aussi un effet indirect sur notre cerveau eninfluençant notre fonction gastro-intestinale. Les substances allergènes affectent la qualité de été mises en cause dans certains troubles notre digestion et de notre absorption, en provoquant des oedèmes et des inflammationsde la muqueuse intestinale. Il peut en résulter La dysbiose ne se caractérise pas seulement des déficiences nutritionnelles. De plus, une par un déséquilibre de la flore intestinale mais muqueuse intestinale enflammée devient plus aussi par la présence de micro-organismes non désirables et potentiellement pathogènes. Une substances qui n’auraient jamais dû pénétrer étude canadienne a montré que, parmi les cette barrière protectrice. Il en résulte souvent étaient infectés par des protozoaires parasites, conséquences sont la libération de substances qui fragilisent la barrière sang-cerveau, albicans, et la majorité une surpopulation de bactéries pathogènes. Ces dernières sont d’ailleurs bien connues pour leur capacité à neurologiques. Une étude a d’ailleurs montré augmenter la pathogénicité des parasites. De que 74% des enfants hyperactifs étudiés plus, certains métabolites produits par ces bactéries pathogènes sont des substances immunotoxiques et neurotoxiques connues.
Flore intestinale
Les additifs alimentaires et les phosphates
Les antibiotiques sont une cause importante Les travaux du Dr Benjamin Feingold, pédiatre d’augmentation de la perméabilité intestinale.
et allergologue américain de renom, et de la On retrouve souvent chez les enfants souffrant de TDAH de nombreux antécédents d’otites, n’étaient pas seulement « allergiques » ousensibles à certains aliments, mais aussi aux La flore intestinale joue un rôle essentiel dans additifs alimentaires et aux phosphates. Notre le maintien de la barrière muqueuse intestinale.
propre expérience clinique nous a montré qu’un De plus, les « bonnes » bactéries qui forment enfant peut être sensible à ce qui entre dans sa notre flore sont notre première ligne de défense bouche (son dentifrice inclus !), mais également immunitaire. Une étude a montré que, chez les enfants souffrant de TDAH, 46% n’avaient pas de lactobacille ni de bifidobactérie, les deux parfum de sa mère ou l’après-rasage de son principales « bonnes » bactéries de notre flore père, les produits de nettoyage, les produits à intestinale. Ces insuffisances peuvent donner lessive, la peinture de sa chambre ou encore la lieu à des déficiences de la production d’IgA, un anticorps protecteur. Une flore intestinaleéquilibrée diminue également le risque Ces sensibilités se traduisent au niveau d’intolérance alimentaire, neutralise les toxines physiologique interne par des réactions de type microbiennes et les substances cancérigènes, intolérance ou allergie qui affectent le système nerveux et, au niveau externe, par des troubles du comportement et de la santé de sévéritésvariables.
D’un autre côté, une atteinte de la floreintestinale, communément appelée dysbiose enmédecine fonctionnelle, donne lieu à une Dysfonctionnement immunitaire
surcroissance de bactéries pathogènes. Ces Plusieurs études scientifiques ont suggéré que dernières produisent en grande quantité de subtils dysfonctionnements immunitaires certaines substances toxiques (par exemple, l’acide tartarique, l’éthanol, le méthane) qui ont l’autisme. L’immunité humorale et cellulaire est anormale chez les enfants souffrant de TDAH Cette analyse peut être complémentée par des et les niveaux de compléments (un élément du tests laboratoires permettant de déterminer, par système immunitaire) dans le plasma sont plus exemple dans le sang ou l’urine, le niveau de bas. Des anticorps antineuronaux ont été divers nutriments tels que vitamines, minéraux, découverts dans le sang et dans le liquide acides gras essentiels, et acides aminés.
céphalorachidien des enfants souffrant deTDAH, suggérant ainsi que ce trouble puisse La Kinésiologie appliquée permet de confirmer avoir une composante auto-immunitaire.
la nécessité de supplémenter certainsnutriments.
Diagnostic des facteurs déclencheurs –
DIAGNOSTIC
examens gastro-intestinaux fonctionnels.
Les facteurs déclencheurs gastro-intestinaux
Diagnostic des antécédents
peuvent être divisés en plusieurs catégories.
toxicologique.
Les premiers soupçons d’une exposition aux neurotoxines apparaissent dans l’anamnèse.
consommation de médicaments, de drogues, d’alcool ou de cigarette pendant la grossesse sont à mettre en exergue. L’exposition à des Altération de la flore buccale, gastrique, neurotoxines dans l’environnement tels que les toxiques, les vaccins, les amalgames dentaires Troubles de la détoxification hépatique Plusieurs tests diagnostiques de laboratoire descheveux, de la salive, des selles, de l’urine, du Tous ces facteurs peuvent être consécutifs à la sang permettent de détecter l’éventuelles prise d’antibiotique, la consommation d’alcool, présence de métaux lourds (aluminium, plomb, la prise d’anti-inflammatoire ou la fumée (même Un profil de la capacité du foie à détoxiquer Ils existent plusieurs tests en médecine l’organisme peut également être obtenu afin de fonctionnelle permettant d’évaluer la fonction déterminer si l’individu à des faiblesses dans gastro-intestinale. Parmi les plus utiles, nous trouvons l’évaluation de la perméabilitéintestinale qui permet de savoir si l’intestin a perdu sa fonction de barrière et laisse entrer appliquée1 permettent également d’apporter de
dans l’organisme certaines substances qui plus amples informations diagnostiques.
devraient être éliminées. Un autre examenimportant est l’analyse des selles qui permet Diagnostic des antécédents
d’évaluer la digestion, l’absorption, l’équilibre et nutritionnel
L’analyse du statut nutritionnel se fait au travers d’infection et le statut immunitaire intestinal.
du « journal nutritionnel ». Le patient note tous Cette évaluation est souvent complémentée par les aliments consommés sur une période de 7- 14 jours. L’alimentation est ensuite analysée d’évaluer la flore intestinale, la présence de afin de déterminer l’existence d’apports parasites et de bactéries pathogènes.
1 Voir note en fin d’article
Diagnostic des allergies intolérances
La pyramide « Brain Potential+ »
alimentaires.
Au-delà du diagnostic médical conventionnel,
des méthodes alternatives sont à disposition.
L’utilisation d’un journal notant les aliments
consommés et d’éventuels symptômes
Substance
nootrope
apparaissant après leur consommation peut naturelle
être utilisé. Un régime d’élimination, suivi par la Immunitaire
ré-introduction de chaque aliment peut aider lepraticien et son patient à déterminer si des intolérances alimentaires existent.
Certains laboratoires ont également mis au Gastro-intestinal
point un test permettant d’évaluer la réaction immunitaire à divers aliments ou allergènes La kinésiologie appliquée peut égalements’avérer utile dans le diagnostic des Nutrition
intolérances et de la sensibilité à certainsaliments ou substances.
STIMULATION NEURO-CEREBRALE
UNE APPROCHE INTEGREE
La Nutrition
Le protocole nutritionnel utilisé dans le
programme Brain Potential+ permet de prendre métaboliques, neurotoxiques ou nutritionnelles, en charge les diverses déficiences liées aux un programme de stimulation neuro-cérébrale troubles qui nous intéressent. L’accent est mis doit être instauré dans le but de corriger sur l’optimalisation de la fonction du cerveau et l’hémisphéricité cérébrale et les lésions sur sa protection contre la neurotoxicité. Le neurologiques (voir la première partie de programme nutritionnel couvre les thèmes des acides gras essentiels et de l’équilibre de leurconsommation, l’élimination des acides gras « Brain Potential+ », le programme de prise en
« trans », la consommation de nutriments aux charge que nous avons créé permet d’aborder propriétés anti-oxydantes ainsi que d’épices protectrices, la consommation d’aliments qui l’apprentissage et du développement de soutiennent la production d’énergie cérébrale, manière intégrée et systématique.
l’apport suffisant en vitamines, minéraux etacides aminés, la diminution de la malbouffe, L’approche nutritionnelle, métabolique et ainsi que la régulation du métabolisme du neurologique. La nutrition possède son propreprotocole. Les approches restantes sont Guérir le système gastro-intestinal
regroupées dans un protocole métabolique.
L’approche thérapeutique que nous suivons sebase sur un programme de « Réhabilitation Gastro-intestinale » développé par l’Institut de Médecine Fonctionnelle de Gig Harbor auxEtats-Unis. Ce programme est aussi connusous le nom de « Programme 4-R » Premier « R » - Remove (Eliminer)
La première phase consiste à éliminer la flore
Nous utilisons des suppléments tels que les intestinale pathogène et/ ou les parasites qui probiotiques qui contiennent des lactobacilles et pourraient être présents. Ces micro-organismes des bifidobactéries, pour rétablir l’équilibre de la peuvent être traités grâce à des herbes connues pour leurs actions antimicrobiennestelles que certaines épices (ail, oignon, origan, De plus, des substances appelées prébiotiques gingembre, clous de girofle, thym) ou d’autres sont utilisées. Ces substances nourrissent les herbes telles que l’armoise (Artemisia annua), l’hydraste du Canada (Hydrastis canadensis), ou encore l’extrait de graines de grapefruit.
trouvons les fructoligosaccarides et l’inuline.
Quatrième « R » - Repair (Réparation)
nutriments spécifiques qui soutiennent la régénération et la guérison de la muqueuseintestinale.
La recherche des sources d’intoxication (eau, Nous trouvons parmi ces substances l’acide alimentation) et leur élimination est abordée.
aminé L-glutamine qui est la principale sourced’énergie des cellules de la muqueuse Cette phase comprend également l’élimination intestinale ; les vitamines C, B5, E et A ; les de tous les aliments et substances susceptibles acides gras essentiels qui jouent un rôle de provoquer une sensibilité, une intolérance essentiel dans la guérison de la muqueuse, ou une allergie. Les diètes les plus courantes l’absorption de certains minéraux et la fonction • Diète d’élimination ou hypoallergénique • Elimination des additifs alimentaires Guérir le système immunitaire.
immunitaire sont pris en charge de différentes Diminution de la surcharge en
antigène, qui est faite principalement
Optimalisation de la nutrition, en
améliorant l’alimentation, et en
Deuxième « R » - Replace (Remplacer)
Dans cette phase, nous examinons les facteurs affectant la digestion et l’absorption intestinale.
Une digestion incomplète des protéines est une D, le magnésium,le zinc, le sélénium.
source importante d’intolérance alimentaire.
L’utilisation de substance immuno-
Des suppléments destinés à renforcer la stimulante spécifique comme certains
production de sécrétions gastriques peuvent champignons ou l’échinacée peut être être utilisés, de même que diverses enzymes digestives, et un apport adéquat en fibres.
L’activité physique aérobique modérée a elle Troisième « R » - Reinoculate (Réinoculer)
Cette phase aborde le rétablissement de la Détoxifier l’organisme
A propos de l’auteur
Le premier objectif de toute détoxification estd’éviter que le patient ne soit remis en contact Le Dr. Yannick Pauli est chiropraticien de formation. avec la source d’intoxication. La recherche et Il possède plus de 400 heures de formation post- l’élimination des sources de toxicité sont donc graduée en neurologie fonctionnelle, en pédiatrie et Dr. Pauli est certifié dans le diagnostic et le Les fonctions émonctoires sont soutenues, traitement du TDAH, des troubles de notamment les capacités détoxificatrices du foie l’apprentissage et du comportement par l’Institut Une modification de l’alimentation, l’activité Dr. Pauli est co-fondateur et actuel président de physique et l’augmentation de la consommation l’Association Suisse de Chiropratique Pédiatrique. d’eau pure font partie intégrante de cetteapproche.
Dr. Pauli a créé « Brain Potential+ », un programmediagnostic et de prise en charge visant à améliorer Dans le cas d’une possible intoxication aux la fonction cérébrale au travers de l’intégration dediverses thérapies telles que le Métronome métaux lourds, un protocole de détoxification Interactif, l’intégration sensorielle, la thérapie nutritionnelle, l’approche structurelle (kinésiologieappliquée et approche conventionnelle) et l’activité Les substances nootropes naturelles
Chez les enfants souffrant de troubles tels quele TDAH ou d’autres dysfonctions Le Dr Pauli est marié à Cecilia et père de deux neurologiques, certaines substances naturelles peuvent être utilisées pour leurs effets« nootropes » (améliorant le cognitif).
Une étude a montré que l’utilisation d’unecombinaison de Ginseng et de Gingko biloba améliorait les symptômes chez 80% des sujets étudiés, sans effets secondaires reportés.
Diverses études ont montré que le Ginseng et son isolat, le ginsenoside, avait des effetsbénéfiques sur l’organisme tels que stimulation Les références sont disponibles sur demande.
du système immunitaire, propriétés anti-inflammatoires, amélioration de la résistance austress négatif, normalisation du cycle dusommeil. De plus les extraits de Ginsengaméliorent la mémoire et l’apprentissage. Chezles animaux, le Ginseng augmente la dopaminedans le cortex cérébral.
Le Gingko biloba a un effet antioxydant auniveau cérébral, protège l’ADN desmitochondries (de petites usines à énergie que 1 La Kinésiologie Appliquée est une branche de la
l’on trouve dans les cellules), possède un effet médecine fonctionnelle utilisée par des professionnels de neuroprotecteur, améliore la mémoire et les la santé ayant le droit de diagnostic (médecins, dentistes fonctions cognitives, et affecte certains et chiropraticiens). La Kinésiologie Appliquée utilise le testing musculaire fonctionnel en tant que complémentau diagnostic traditionnel. Elle ne saurait en aucun casêtre comparée à l’utilisation du test musculaire en tantqu’évaluation unique - à la manière du pendule - commecela est trop souvent pratiqué par certains kinésiologues

Source: http://www.neurofit.ch/centrewellness/upload/download/chiro/Guerir2.pdf

Chemistry c34

CH S343 – Honors Organic Chemistry Laboratory Introduction The honors organic chemistry laboratory and spectroscopy course, CH S343, is well suited for incorporation in to this semester’s theme of “Good Behavior/Bad Behavior.” In this course, we study methods for synthesizing small organic molecules, as well as methods for interpreting structures using spectroscopic methods. M

Microsoft word - letter from the editor.doc

Letter from the Editor Loyd V. Allen, Jr., Ph.D., R.Ph. Editorial: Insurance Discrimination! Time for a Class Action xyzxyz? As we hear more and more about insurance companies declining coverage for more and more drugs and procedures, something has to give. This editorial will be limited to the topic of insurance coverage for compounded medications and the discrimination insurance companies

Copyright © 2010-2014 Articles Finder