Site brasileiro onde você pode comprar qualidade e entrega http://farmaciabrasilrx.com/ cialis barato em todo o mundo.

Intoxication alimentaire : comment la traiter au plus vite

Intoxication alimentaire : comment la traiter au plus vite
Intoxication alimentaire :
comment la traiter au plus vite
- E&G-RISK - PRESSE - Alimentaire & Vie : Hygiène-Fraudes-Infos . - 2011 - Août - Date de mise en ligne : jeudi 25 août 2011 RILE'S GESTION des RISQUES
Intoxication alimentaire : comment la traiter au plus vite
Favorisées par la chaleur, les intoxications surviennent le plus souvent après avoir consommé
des oeufs, des produits laitiers ou de la viande. Nos conseils pour les traiter sans attendre et
préparer des assiettes saines.

Quels sont les signes qui doivent alerter ? Selon le germe responsable, les symptômes surviennent quelques heures après l'ingestion du plat contaminé ou deux jours plus tard. Une intoxication alimentaire peut entraîner nausées, vomissements,, douleurs abdominales, fièvre et déshydratation. Mais tout le monde ne réagit pas de la même façon : certains n'ont qu'un ou deux signes, parfois très discrets, alors que d'autres sont atteints de façon plus brutale. L'intensité du malaise varie selon le germe et la fragilité de chacun.
D'abord, mettre l'intestin au repos : ne pas consommer d'aliments solides pendant quelques heures, voire une journée. Ensuite, se réhydrater en buvant beaucoup. Enfin, se reposer si possible durant quelques jours. La plupart du temps, on se remet en deux ou trois jours. Cependant, l'intoxication alimentaire peut se révéler plus grave pour les personnes à risque (enfants, personnes âgées, femmes enceintes, malades atteints de cancer). Elle peut aussi entraîner des complications, rendant le côlon irritable pendant plusieurs mois.
En cas de diarrhée, grignoter des biscuits salés, type apéritif, limite la déshydratation. Il faut privilégier les aliments sans résidus ni fibres (riz, pommes de terre, poisson, poulet.) et supprimer les autres (fruits, céréales complètes, légumes secs.). Mieux vaut éliminer , les boissons froides et les produits laitiers qui accélèrent le transit, ainsi que les friandises et les gâteaux. Quand ça va mieux, on réintroduit les légumes et les fruits, d'abord cuits pendant quarante-huit heures, avant de les consommer à nouveau crus.
L''eau, c'est bien, en particulier les eaux minérales salées, comme l'eau de Vichy, mais ça ne suffit pas. Elle doit être enrichie en sel et en sucre, afin d'assurer une bonne hydratation. Bouillons de légumes salés et tisanes au miel "passent" plutôt bien. Si les nausées sont très fortes, il est préférable de boire à petites gorgées, à intervalles Favorisées par la chaleur, les intoxications
Intoxication alimentaire : comment la traiter au plus vite
surviennent le plus souvent après avoir
consommé des oeufs, des produits laitiers
ou de la viande. Nos conseils pour les traiter
sans attendre et préparer des assiettes
5. FAUT-IL PRENDRE DES MÉDICAMENTS ?
Pas forcément : il suffit parfois de se mettre à la diète et de bien se réhydrater. Quelques médicaments peuvent
toutefois aider. Les pansements digestifs à base d'argile ou de charbon absorbent les éventuelles toxines et aident à diminuer la diarrhée : prendre jusqu'à six sachets de Smecta® par jour le premier jour, puis trois les jours suivants.
Sans oublier les probiotiques : Lactéol® (matin, midi et soir), Ergyphylus® (deux fois par jour) ou Lactibiane® voyage (une fois par jour). En revanche, les médicaments antidiarrhéiques, comme l'Imodium®, ont tendance à bloquer le transit et à prolonger la durée de l'infection.
En cas de nausées ou de vomissements, on peut prendre du -Vogalib® une à quatre fois par jour (comprimé à
glisser sous la langue). Les solutions de réhydratation, en vente libre en pharmacie, sont utiles : un sachet d'Adiaril® à diluer dans 200 ml d'eau minérale (autant de fois que vous le voulez).
6. QUAND DOIT-ON CONSULTER ?
Les enfants de moins de 2 ans et les personnes âgées doivent voir un médecin. Idem s'il existe une diarrhée abondante ou sanglante, de la fièvre et des douleurs abdominales importantes. Méfiance aussi si les symptômes durent plus de quarante-huit heures. Le recours aux antibiotiques ou l'hospitalisation sont parfois nécessaires, comme cela vient de se produire avec la bactérie Escherichia coli entéro-hémorragique, en cause dans les intoxications graves qui ont démarré en Allemagne fin mai. Raison de plus pour bien respecter les mesures

Source: http://www.riles.fr/IMG/article_PDF/article_a1534.pdf

Effect of tetracycline administration on serum amylase activity in calves

Zendehbad et al. SpringerPlus 2013, 2:330http://www.springerplus.com/content/2/1/330 a SpringerOpen Journal Effect of tetracycline administration on serumamylase activity in calvesBamdad Zendehbad1*, Adeleh Alipour2 and Hussein Zendehbad3Tetracycline and related compounds are used extensively as broad spectrum antibiotics in the treatment ofbacterial infections in ruminants. Tetracycline may

Congratulations on your pregnancy

CONGRATULATIONS ON YOUR PREGNANCY Thank you for choosing and trusting in the doctors of OB/GYN Health Partners to care for you throughout your pregnancy and your delivery. Please be assured that our goal is a healthy and safe delivery for both mother and baby. We please ask you not to hinder our medical decision process by asking us to review or read a birth plan. OB/GYN Health Partners d

Copyright © 2010-2014 Articles Finder