Site brasileiro onde você pode comprar qualidade e entrega viagra preço cialis barato em todo o mundo.

Virocean fort dossier scientifique nouvelle formule

«Un geste pour vos défenses naturelles » Extrait sec de sureau noir (baie), d’olivier (feuille), de propolis, d’échinacée, anti-agglomérant : stéarate de magnésium, gélule végétale. VIROCEAN®FORT se présente sous la forme d’une boîte de 90 gélules de 540 mg chacune.
Au fait de ces résultats, Pallas s’intéresse à V alimentaire qui contribue à renforcer les propriétés thérapeutiques des feuilles défenses de l’organisme face aux agressions d’olivier à une molécule : la vauquline. C’est en 1960, un siècle après, que Panizzi et Il est conseillé de prendre 4 gélules par jour al. ont isolé un glucoside, oleuropéine, de la également présente dans l’olive. Cette substance avec la vauquline de Pallas est considérée comme la source des propriétés de résistances aux maladies. La feuille d’olive contient 60-90 mg (poids sec) d’oleuropéine et des niveaux significatifs d’acide élénolique et d’hydroxytyrosol, produits d’hydrolyses. Des évidences suggèrent que boire du thé de feuille d’olivier a été une méthode employée depuis plusieurs siècles par les cultures du Moyen Orient pour traiter les troubles tels Une variété d’actions antibactériennes de que la toux, les gorges sensibles, les cystites l’oleuropéine et ses composés associés et les fièvres. De plus, les feuilles d’oliviers en cataplasme étaient utilisées pour traiter les Lactobacillus brevis et des bactéries non lactiques, Staphylococcus aureus, Bacillus subtilis et Pseudomonas solanecearum et plus récemment : Bacillus megaterium et Bacillus observations similaires avaient été faites en France et en Espagne (entre 1811 et 1828) où En addition de ces actions anti-bactériennes, l’acide élénolique a montré un pouvoir prescrivaient cette décoction avec succès et inhibiteur d’un large spectre de virus. Tel qu’étudié par Renis, l’effet du sel de calcium de l’acide élénolique in vitro sur la En 1993, un essai à double insu avec placebo destruction des virus : herpes, vaccinia, a été mené auprès de 27 sujets dans un pseudorabiesinfluenza A, Newcastle disaese, kibboutz israélien au cours d'une épidémie de grippe. Les résultats indiquent qu’un extrait de baies de sureau (sirop Sambucol®) vesicular stomatitis, sindbis et réovirus 3. Le a été nettement supérieur au placebo pour Calcium élenolate inhibe aussi l’enzyme soulager rapidement les symptômes de la grippe. Au bout de deux jours, 93,3 % des (transcriptase reverse) du virus murin de la sujets traités au sureau voyaient déjà un leukemia et l’enzyme ADN polymérase II et soulagement important de leurs symptômes, III de E. coli. Avec ces testes in vitro, Soret tandis qu'il a fallu attendre six jours pour que montre que le Calcium d’élenolate réduit le titre viral in vivo quand il est donné avant ou montrent une amélioration similaire. Au après inoculation, à l’hamster, du Myxovirus cours de la saison grippale 1999-2000, des chercheurs israéliens ont mené, en Norvège, un essai à double insu contre placebo auprès de 60 sujets atteints d’influenza de types A Dans les cas des rétrovirus, il est capable de et B. Les auteurs rapportent que le sirop de neutraliser la transcriptase reverse et les symptômes de la grippe quatre jours plus tôt médications de secours en comparaison avec les sujets qui prenaient le placebo. Des développement de nombreuses souches de types A et B du virus de l'influenza et a un pousse dans les bosquets et les terrains incultes, en Europe, en Amérique du Nord et dans la plupart des régions tempérées. Bien qu'il en existe plusieurs espèces, seuls le sureau noir et le sureau blanc ont fait partie d'échinacées sont originaires de l'Amérique Outre le fait que ces fruits soient appréciés en du Nord. Trois d'entre elles présentent le même intérêt médicinal. Les peuplements substances actives : glucoside, tyrosine, naturels d’échinacée ont surtout colonisé les nitrate de potassium, carotène, différents grandes plaines américaines. De nos jours, on les cultive sous tous les climats tempérés, Le rob, entendez le concentré du jus des dans des endroits ensoleillés où le sol est propriétés immunitaires idéal donc pour agir L’Echinacée est une plante américaine immunostimulantes notamment l’échinacée favoriserait la stimulation de la phagocytose, la stimulation de la version de cytokines et l’inhibition de l'activité hyaluronidase. Elle rapportaient que lors d'un essai mené auprès est utile en prévention des froids, mais dans de 50 sujets, la propolis avait réduit la durée un contexte bien spécifique: chez la personne qu’un placebo. Les résultats d’une étude cas témoins menée en Roumanie durant l’hiver En décembre 2010, une étude auprès de 1994-1995 auprès de 94 enfants d’âge 719 sujets a donné des résultats chez les préscolaire indiquent que la propolis, sous personnes ayant pris de l’échinacée, les forme de pulvérisation nasale, a diminué le nombre de rhinopharyngites chez les enfants journée de moins que chez celles ayant pris traités par rapport à un groupe contrôle un placebo ou celles n’ayant reçu aucun n’ayant reçu aucun traitement. Par ailleurs, traitement. De plus, en 2006 et en 2007, on a démontré, dans un essai avec placebo traitement à l’échinacée permettait de asthmatiques, que la propolis atténuait sensiblement l’incidence et la gravité des crises nocturnes, améliorait les fonctions respiratoires chez les sujets traités et En 2009, une étude clinique a montré que diminuait les mécanismes de l’inflammation. d’échinacée étaient aussi efficaces que celles Les auteurs d’un essai à double insu avec placebo mené auprès de 430 enfants d’âge chlohexidine et de lidocaïne, pour atténuer le préscolaire rapportaient, en 2004, qu’une mal de gorge provoqué par une pharyngite préparation (Chizukit®) à base d’échinacée, de propolis et de vitamine C avait réduit le nombre et la gravité des infections des voies respiratoires. Les deux autres ingrédients ayant aussi des effets sur les symptômes de Appelé cire de propolis, résine de propolis, ces infections, il est difficile de déterminer baume de propolis ou simplement propolis, il quel a été le rôle de la propolis dans ces s’agit toujours du même produit fabriqué par les abeilles, à partir de résine - qu’elles recueillent sur les bourgeons et l’écorce des arbres – à laquelle elles ajoutent de la cire et d’infection intestinale attribuable au parasite Giarda intestinalis), des chercheurs cubains ont démontré que la propolis était aussi efficace que le tinidazole (un médicament Dans l’Égypte des pharaons, la propolis antiparasitaire classique) pour traiter cette servait à l'embaumement, tandis que les Grecs anciens l’utilisaient comme remède pour les plaies et les problèmes de peau. Dans Les résultats de récentes études in vitro l'herboristerie traditionnelle, la propolis est indiquent que la propolis possède une action remède utile pour combattre les infections de l’itraconazole, un antifongique de synthèse toutes sortes, tant par voie interne que par classique, et qu’elle peut augmenter l’action voie externe. Elle possède une saveur amère bactéricide de la clarithromycine pour lutter contre Helicobacter pylori, la bactérie qui cause les ulcères gastriques. Il semble qu’elle puisse également améliorer l’efficacité de certains antibiotiques couramment employés contre la salmonelle. Les résultats d’un essai sans placebo mené auprès de 27 sujets ayant subi une intervention indiquent que l’usage d’un rince-bouche à la propolis favorise le processus de guérison des plaies de la muqueuse buccale et possède une légère inflammatoire. En 1985, des chercheurs russes ont rapporté que l’ajout de propolis au traitement classique avait favorisé la guérison d’infections buccales (abcès, phlegmons, blessures). indiquent que la propolis est efficace contre divers pathogènes susceptibles d’infecter la cavité buccale (bactéries et champignons). Enfin, les résultats d’un essai à simple insu avec placebo publié en 1996 indiquent que l’usage topique de la propolis peut soulager les symptômes (douleur, inflammation) associés aux troubles rhumatismaux. 1. Handbury, D (1854) On the febrifuge Pallas, in hamsters Antimicrob. Agents Chemother. 16. Kayyal, MT et al. (2002) Blood Pressure 2. Pallas, E (1827) Recueil de Mémoires de lowering effect of an olive extract (Olea Europaea) in L-NAME induced hypertension rats.Aezneimittelforschung. 52(11),797-802 3. Pallas, E (1829) Recueil de Mémoires de 4. Panizzi, L et al. (1960) Chim. Ital. 90,1449 18. Briante, R et al. (2002) Olea Europaea L. Leaf extract and derivates : antioxidant properties. 6. Fleming, HP et al. (1969) Isolation of a bacterial inhibitor from green olive. Appl. Microbiol. 18,856-860 1. Zakay-Rones Z, Varsano N, et al. Inhibition 7. Fleming, HP et al. (1973) Antimicrobial of several strains of influenza virus in vitro properties of oleuropein and products of and reduction of symptoms by an elderberry hydrolyse. Appl. Microbiol. 26(5),777-782 extract (Sambucus nigra L.) during an outbreak of influenza B Panama.J Altern 9. Tassou, CC et al. (1991) Effect of phenolic 2. Zakay-Rones Z, Thom E, et al. Randomized study of the efficacy and safety of oral germination of bacillus cereus T spores. influenza A and B virus infections. J Int Med Res. 2004 Mar-Apr;32(2):132-40. 10. Markin, D et al. (2003) In vitro antimicrobial activity of olives leaves. Mycoses 46(3-4),132- 3. Barak V, Birkenfeld S, et al. The effect of herbal remedies on the production of human 11. Renis, HE (1969) In vitro antiviral activity of cytokines. Isr Med Assoc J. 2002 Nov;4(11 12. Hirschman, SZ (1972)Inactivation of DNA 4. Barak V, Halperin T, Kalickman I. The effect polymerases of murine leukaemia viruses by calcium elenolate. Nature New Biol. Vol 238, natural product, on the production of human cytokines: I. Inflammatory cytokines. Eur 13. Heinz, JE et al. (1975) Specificity of the Cytokine Netw. 2001 Apr-Jun;12(2):290-6. 5. Marz RW, Ismail C, Popp MA. [Profile and effectiveness of a phytogenic combination preparation for treatment of sinusitis]. 14. Lee-Huand, S et al. (2003) anti-HIV activity [Article en allemand, résumé en anglais]. of olive leaf extract (OLE) and modulation of host cell gene expression by HIV-1 infection and OLE treatment. Biochem. Biophys. Res. 15. Soret, MG (1969) Antiviral activity of calcium elenolate on parainfluenza infection 7. Blumenthal M., Goldberg A., Brinckmann J.(Ed). Expanded Commission E Monographs, American Botanical Council - publié par oral pathogens. Drug Dev Ind Pharm. 2006 Integrative Medicine Communications, États- 8. Paulo E. Effect of phytohaemagglutinin AS. A study to investigate the effect of a (PHA) from the bark of Sambucus nigra on embryonic and foetal development in mice. inhibition of de novo plaque formation.J Clin Folia Biol (Kraków) 1976; 24: 213-222. Étude 10. Koo H, Cury JA, et al. Effect of a mouthrinse containing selected propolis on 3-day dental Grande-Bretagne, 2002, deuxième édition. 9. Ismail C, Wiesel A, et al. Surveillance study of Sinupret in comparison with data of the 11. Botushanov PI, Grigorov GI, Aleksandrov Mainz birth registry. Arch Gynecol Obstet. GA. A clinical study of a silicate toothpaste 2003 Feb;267(4):196-201. Epub 2002 May 15. 1. Bankova V. Recent trends and important effect of propolis on dentinal hypersensitivity and level of satisfaction among patients from 13. Szmeja Z, Kulczynski B, et al. [Therapeutic propolis from reclaimed lands. Z Naturforsch value of flavonoids in Rhinovirus infections]. [Article en polonais, résumé en anglais]. Otolaryngol Pol. 1989;43(3):180-4. prenylated flavonoid from propolis collected 14. Crisan I, Zaharia CN, et al. Natural propolis extract NIVCRISOL in the treatment of acute 4. Ahn MR, Kumazawa S, et al. Antioxidant activity and constituents of propolis collected in various areas of Korea. J Agric Food Chem. 15. Khayyal MT, el-Ghazaly MA, et al. A clinical pharmacological study of the potential beneficial effects of a propolis food product as 5. Melliou E, Chinou I. Chemical analysis and an adjuvant in asthmatic patients.Fundam antimicrobial activity of Greek propolis. 16. Cohen HA, Varsano I, et al. Effectiveness of 6. Borrelli F, Maffia P, et al. Phytochemical an herbal preparation containing echinacea, respiratory tract infections in children: a extract.Fitoterapia. 2002 Nov;73 Suppl 1:S53- controlled, multicenter study.Arch Pediatr 7. Tsarev NI, Petrik EV, Aleksandrova VI. [Use 17. Gregory SR, Piccolo N, et al. Comparison of suppurative infection]. Vestn Khir Im I I propolis skin cream to silver sulfadiazine: a naturopathic alternative to antibiotics in 8. Bruschi ML, Lara EH, et al. Preparation and microparticles containing propolis against 18. Maichuk IF, Orlovskaia LE, Andreev VP. [The use of ocular drug films of propolis in Annals of Internal Medicine. Texte intégral 4. Echinacea/sage or chlorhexidine/lidocaine for treating acute sore throats: a randomized 19. Lemourt Oliva M, Fragas Valdes R, et al. double-blind trial. Schapowal A, Berger D, et al. Eur J Med Res. 2009 Sep 1;14(9):406-12. therapeutic modalities: propoleum, laser and simultaneous propoleum-laser][Article en espagnol, résumé en anglais]. Arch Esp Urol. controlled trial. Wahl RA, Aldous MB, et al. 20. Miyares C, Hollands I, et al. [Clinical trial "propolisina" in human giardiasis]. [Article en Gastroenterol Latinoam. 1988;18(3):195-201. 21. Silici S, Koc AN. Comparative study of in vitro methods to analyse the antifungal activity of propolis against yeasts isolated from patients with superficial mycoses. Lett Appl Microbiol. 2006 Sep;43(3):318-24. 22. Nostro A, Cellini L, et al. Effects of combining extracts (from propolis or Zingiber officinale) with clarithromycin on Helicobacter pylori. Phytother Res. 2006 Mar;20(3):187-90. 23. Orsi RO, Sforcin JM, et al. Synergistic effect of propolis and antibiotics on the Salmonella Typhi. Braz Jour Microbiol. 2006; 37(2). Texte intégral : www.scielo.br 24. Siro B, Szelekovszky S, et al. [Local treatment 25. Cuzzolin L, Zaffani S, Benoni G. Safety phytomedicines. Eur J Clin Pharmacol. 2006 Jan;62(1):37-42. 1. Linde K, Barrett B, et al. Echinacea for preventing and treating the common cold.Cochrane Database Syst Rev. 2006 Jan 25;(1):CD000530. 2. Shah SA, Sander S, et al. Evaluation of echinacea for the prevention and treatment of the common cold: a meta-analysis. Lancet Infect Dis. 2007 Jul;7(7):473-80. 3. Echinacea for Treating the Common Cold. A Randomized Trial. Bruce Barrett, MD, PhD;

Source: http://terrocean.fr/media/2382/VIROCEAN%20FORT%20DOSSIER%20SCIENTIFIQUE%20Nouvelle%20Formule.pdf

Microsoft word - term 1 2012 important date list - learners

IMPORTANT DATE LIST FOR TERM 1 : 2012 1ST TERM 2012 : WEDNESDAY 11 JANUARY – TUESDAY 20 MARCH 14:00–17:00 New Boarders and Boarding Prefects return 14:00–17:00 Boarders Return Gr. 8 & new learners meet with Gr. 12’s Meeting for 1st year confirmation candidates 17:00-18:00 F/P Parents Info Evening 08:15-09:15 Confirmation classes start Gr. 8 & New Learners

Microsoft word - big 10

O cigarro é um dos produtos de consumo mais É o indivíduo que convive com fumantes e inalam a vendidos no mundo. Comanda legiões de compradores leais e fumaça de derivados do tabaco em ambientes fechados. tem um mercado em rápida expansão. Satisfeitíssimos, os Poluição Tabagística Ambiental (PTA), é a poluição decorrente fabricantes orgulham-se de ter lucros impressionant

Copyright © 2010-2014 Articles Finder